La prochaine evolution industrielle

lundi 21 janvier 2008

Des inventions, ce n'est pas ça qui manque


Lonnie Johnson est de cette race d'inventeur infatigable. Il est toujours à la recherche de sa prochaine invention. Connu principalement pour l'invention du Super Soaker, il vient de mettre au point une nouvelle technologie, le JTEC, qui permettrait de diviser par deux les coûts de l'énergie solaire.

Si je vous parle de lui, ce n'est pas tant pour vous présenter sa technologie (qui semble toutefois très intéressante; vous pouvez en savoir plus ici), mais pour vous parler du génie humain.

Nous entendons constamment parler d'inventeurs qui développent des produits largement supérieurs à ceux du marché. Mais les entreprises existantes, qui risquent de se faire dépasser par ces produits novateurs, ont un intérêt économique à tuer l'invention.

Le cas de l'inventeur anglais James Dyson (dont les aspirateurs sont désormais reconnus mondialement) est un bel exemple. Un ancient président d'un fabricant d'aspirateurs concurrent a déjà déclaré publiquement qu'il avait regretté ne pas avoir acheter son invention pour la faire disparaître. Cela en dit long sur son désir de servir ses clients.

Autre exemple: des bricoleurs ont déjà inventé des moteurs électriques très puissants. Par exemple, si une petite équipe, avec des moyens considérablement plus limités que GM ou Toyota, est capable de mettre au monde la Tesla, il faut conclure à la mauvaise foi des constructeurs quand ils nous disent que réduire leurs émissions de GES est trop difficile.

Les solutions existent. Si vous avez l'âme entrepreneur et que vous désirez réellement introduire des technologies vertes sur le marché, il n'y a qu'à chercher à vous associer avec ces inventeurs.

Leur plus grande force est leur créativité et leur capacité à penser à l'extérieur des sentier battus. Mais ils sont généralement incapables de vendre leurs idées! Peut-être vous, ou votre organisation, pourriez en tirer mutuellement profit.

Après tout, c'est ce que Bill Gates a fait!

0 commentaires: